La forme de la carène est influencées par la jauge IOR, entrées d'eau en U, brion marqué, justifié par le déplacement important. A l'arrière un aileron raccordé progressivement à la carène. Cette forme d'appendice avait deux fonctions : Augmenter la mesure des chaines arrières (jauge), et augmenter la stabilité de route au vent arrière. Pour les techniciens on peut noter que le coefficient prismatique (0,485) est un peut faible pour avoir de très bonnes performances au portant dans la brise. A titre d'exemple un Romanée a un coef. primatique de 0.52.

Le plan de voilure favorise les voiles d'avant. La grand voile est petite, mais possède un grand allongement.

emmenagements classiques du gladiateur

Les emménagements sont très classiques, mais très fonctionnels à la mer. Ainsi les couchettes peuvent sembler étroites au port, mais à la mer équipées d'une toile anti roulis, c'est le grand confort, car on ne roule pas dans la bannette.

La hauteur sous barrot est de 1.87 m dans la descente et, fait encore 1.81 dans les toilettes.

Caractéristiques

  • Architectes : Holman et Pye
  • Longueur de coque : 10.00 m
  • Longueur de flottaison : 8.30 m
  • Bau maximum : 3.38/3.35 m
  • Tirant d'eau : 1.94 m
  • Déplacement en charge : 6120 kg
  • Poids en ordre de marche : 5250 kg
  • Poids du lest : 2150 kg
  • Surface du génois : 44.64 m2
  • Surface du foc n°1 : 27.76 m2
  • Surface de la grand voile : 21.58 m2

Ce bateau doit être attachant car il y a des propriétaires qui ont acheté leur bateau en 1977 et, naviguent toujours avec.